CAF Marseille Provence
Accueil du site > Nos activités > Surf Alpinisme > Comptes-rendus des sorties Surf 2017

Comptes-rendus des sorties Surf 2017

vendredi 20 janvier 2017


  • 14-15 Janvier 2017 Initiation dans les vallées du Queyras :

BRA : risque 2-3

Vendredi 13 janvier, le rendez-vous est donné au "chalet des jeunes" au Roux, dans le Queyras. Pour accompagner le périple, la neige se met à tomber en fin d’après-midi, pimentant le trajet et agrémentant les pronostics sur l’épaisseur de neige au pied du chalet. Les arrivées des différentes voitures s’échelonnent entre l’apéro et le début du dîner, repas qui permet de faire plus ample connaissance entre anciens et nouveaux venus. Une fois rassasiés, quelques réglages de fixes de snowboards et autre paires de raquettes pour fignoler les préparatifs du lendemain avant d’aller ronquer dans un dortoir suffisamment grand pour tous nous accueillir.

Samedi 8h, lever pour tout le monde et direction le petit déjeuner. S’en suit le bouclage des sacs et la chausse des raquettes ou skis selon la discipline de chacun. C’est enfin le top départ de notre première course avec l’incontournable test des DVA de chacun avant de partir en file indienne pour la crête de Gardiole. Le froid est vif et lorsque l’on s’arrête plus de 5 min, on le sent à nouveau s’immiscer en nous... L’ascension s’effectue sans difficultés. Nous formons 2 groupes à l’approche de la forêt pour refusionner à l’approche du sommet. C’est donc après 3h de course que l’on arrive 900 m plus haut que notre point de départ. Le vent souffle fort sur la crête donc on redescend quelques mètres en contrebas pour déjeuner à l’abri.

Arrive enfin la récompense de ces heures d’ascension (après le régal des paysages), pouvoir redescendre sur sa planche ou ses skis au milieu d’un champ de neige immaculée. L’alternance de poudreuse et de plaques de neige dure rend le ride très joueur et plein de surprises. Une bonne partie en forêt ajoute son lot d’obstacles à contourner pour le plus grand plaisir de l’aventure.

Au sortir de la forêt on marque une pause pour un exercice de recherche DVA. Révision pour les anciens, initiation pour les nouveaux. Nico nous rappelle à juste titre que c’est un exercice à faire avec sérieux, si un jour on devait l’appliquer en condition réelle, la survie des victimes de l’avalanche dépendrait particulièrement de notre implication dans ce type d’exercice.

Une fois l’exercice achevé, la majeure partie du groupe regagne le chalet, pendant que 4 snowboardeurs encore affamés remontent 400 m pour s’en payer une dernière avant que l’astre du jour ne passe derrière la montagne. La soirée se déroule autour d’un apéro prolongé puis d’une bien copieuse croziflette.

Dimanche 7h, lever un peu plus tôt que la veille pour boucler rapidement les sacs et quitter les lieux en voiture, direction Le Cros à proximité de St-Véran. Le froid est toujours de la partie avec du -14°C. On effectue une course de +700 m pour atteindre le Pic Cascavelier en à peine plus de 2 h La première partie en forêt se déroule sans histoire, en revanche en arpentant la partie finale dans la combe sous le pic, les non initiés comme moi prennent conscience de la réalité de la montagne dont la magnificence ne doit pas nous en faire oublier les dangers. Cette fois-ci ce n’est plus un exercice, le risque même minime est bien réel avec une déclivité de la combe plus importe qui augmente le risque de décrochage de plaques. On termine ainsi l’ascension en gardant nos distances les uns des autres, histoire quand cas de problème ce ne soit pas tout le groupe qui soit emporté. Le temps de souffler, de déjeuner, et c’est reparti. Grosse descente un par un dans la combe dans une alternance de poudreuse et neige dure, puis fin de parcours groupés dans la forêt avant de rejoindre les voitures. L’heure du retour a sonné mais pas celle de se séparer. On se retrouve tous en cours de route pour boire un dernier petit verre avant que chaque voiture ne ramène ses covoitureurs à bon port.

Au total nous étions 11 garçons et 5 filles avec 12 snowboardeurs et 4 skieurs. Et je ne peux terminer sans encore remercier les organisateurs Nico et Sandrine, Philippe qui a "tracé" le parcours de dimanche et tout un chacun pour son implication dans ce wkd.

Pierre

Topos : Crête de la Gardiole, Pic Cascavelier

Les Photos

  • 21-22 Janvier 2017 Initiation au Col de Larche (Ubaye) :

BRA : risque 2

7 snowboarders de l’extrême pour braver les montagnes de Larche. Des petits nouveaux dans le groupe, Étienne, Guilia, Jonathan et moi même faisions notre sortie initiatique, Pierre sa confirmation. Il y avait aussi Matthieu notre expert qui a du faire au bas mot 50% de la trace et tout ce petit monde encadré par Sandrine.

Première journée, toute la colonie (60 personnes, des skieurs en majorité) monte dans le bus, direction l’Argentera, côté Italie. Superbes conditions, pas de vent et soleil au rendez-vous. Départ dans la forêt puis montée un peu raide à flan de Montagne (Punta d’Incianao, ski 2.1, 990 m). Quelques réajustement de matériel, petites douleurs aux pieds mais tout va bien Environ 900m de dénivelé un peu dur dans les fessiers mais tout le monde en avait encore pour la descente. On a pris le casse croûte en haut puis en avant pour la descente. Après un départ complémentent croûté, précipité par l’arrivée d’un hélicoptère de la gendarmerie venu secourir une blessée, nous avons trouvé de belles petites pentes douces bien sympas et de la neige fraîche (qui l’aurait cru...). Finish plus technique, pente raide et forêt. Une bonne initiation !

Je passe vite sur le bon apéro et le très bon repas, les kilos de polenta (hein matthieu...), le vin rouge qui pique mais qu’on a quand même bu en quantité, la marche nocturne... Bref une bonne soirée.

Deuxième journée, temps annoncé pourri, finalement on s’en est sorti. Départ très très venté du col de Larche, petit exercice d’arva puis montée en lisière de forêt env 400m de dénivelé (Crête de l’Alpette, ski 1.2, 450m). Descente en forêt, pas trop de neige et quelques embûches sur le parcours (mais certains ont pu voir des biches !). Un peu sur notre faim du coup on est remonté sur 200 m environ pour aller chercher cette fois des supers conditions de ride.

Merci à Sandrine pour l’initiation. A bientôt tout le monde. Guillaume

Topos : Punta d’Incianao, Crête de l’Alpette


Nos coordonnées | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | squelette